Les Ronflements et l’Étiopathie

Le ronflement (ou ronchopathie) est un terme connu et employé par tous, et pourtant il regroupe un ensemble de pathologies différentes, qui ont chacune une cause différente et donc un traitement étiopathique ou non. Typiquement c’est un bruit provoqué inconsciemment par un dormeur. Le passage de l’air lors de l’inspiration fait vibrer les tissus mous du palais et la luette, ce qui provoque ce bruit caractéristique et irritant pour l’entourage.

Ce que dit la Médecine

Lorsqu’on s’endort, la langue, ainsi que les tissus du fond du palais et de la gorge, se relâchent. Chez certaines personnes, pour des raisons anatomiques surtout, ces tissus bloquent en partie le passage de l’air et se mettent à vibrer lors de la respiration. C’est ce qui cause le ronflement.

Cette respiration sonore peut être provoquée ou accentuée par l’une ou l’autre des situations suivantes :

  • un surplus de poids qui entraine un rétrécissement des voies respiratoires au niveau de la gorge ;
  • la grossesse (du fait de la prise de poids) ;
  • des polypes au niveau des voies nasales ;
  • des amygdales très volumineuses (suite à des infections ORL) ;
  • une congestion nasale dans le cas d’un rhume ou d’une allergie ;
  • l’alcool ou l’absorption de tranquillisants ;
  • l’âge, les tissus se relâchant petit à petit avec le temps.

Si le ronflement est généralement bénin, il se complique parfois d’apnée du sommeil. Le rétrécissement des voies respiratoires étant par moment complet.

De le cas d’un ronflement non compliqué d’apnée du sommeil, le traitement classique consiste en un traitement décongestionnant (en cas de congestion des voies nasales), le port d’une prothèse dentaire afin d’avancer la mandibule pour ouvrir les voies respiratoires (en cas de ronflement classique), ou un traitement chirurgical (pour retirer le polype le cas échéant, ou pour élargir les voies respiratoires).

Schema-ronflement

Ce que dit l’Étiopathie

Tout comme en médecine, l’étiopathie a un traitement différent en fonction des différentes causes possibles de ronflement.

  • Ronflement par congestion nasale. Lors d’une infection de la sphère ORL (les cavités nasales, le pharynx, le larynx, et la région de l’oreille), la muqueuse de la région infectée se gorge de sang, amenant ainsi énormément de globules blancs sur la région de l’infection pour la combattre efficacement. Cet apport massif de sang est une congestion et favorise l’apparition de ronflements. Une fois l’infection passée, la congestion est censée disparaître. Cependant, il arrive que les ronflements persistent dans le temps alors que l’infection est terminée, cela signifie que les muqueuses sont toujours congestionnées. Dans ce cas, l’étiopathe effectue des techniques manuelles de décongestion de muqueuse et relance une bonne vascularisation de la sphère ORL afin de traiter le ronflement. Les ronflements dus à une congestion nasale peuvent être de tous types en fonction du niveau de congestion.
  • Amygdales très volumineuses. Suite à une infection ORL (comme une angine par exemple), les amygdales peuvent augmenter de volume. En effet, les amygdales sont des organes lymphoïdes, cela signifie qu’elles sont des relais importants du système immunitaire. Lors d’une infection dans la région des amygdales, la congestion locale et la stimulation du système immunitaire de la zone font gonfler les amygdales afin de combattre l’infection. Une fois l’infection passée, les amygdales doivent retrouver leur taille normale. Cependant il arrive qu’elles restent de taille importante même après une guérison complète de l’infection. Dans ce cas, le rétrécissement des voies aériennes a tendance à augmente le bruit de la respiration du patient. Le patient ne ronfle pas réellement mais respire bruyamment. Dans ce cas l’étiopathe effectue des techniques manuelles de décongestion des amygdales et relance la vascularisation de la sphère ORL, permettant ainsi aux amygdales de retrouver une taille normale, et à l’air de s’écouler sans bruit dans les voies respiratoires. Toutefois, avec le temps les amygdales sont de plus en plus difficiles à décongestionner totalement, il est donc conseillé de prendre rendez-vous le plus vite possible pour avoir une décongestion complète des amygdales en un minimum de séance.
  • Ronflements dus à l’alcool. Suite à une bonne soirée bien arrosée, il arrive que les patients se mettent à ronfler. En effet l’alcool vasodilate les vaisseaux sanguins, le sang afflue dans les muqueuses nasales et du pharynx, les gonfle, et réduit ainsi le passage de l’air. Ce type de ronflements occasionnels ne nécessite aucun traitement en étiopathie puisqu’il ne survient qu’en cas de prise d’alcool.
  • Le Ronflement typique. Il s’agit du ronflement traditionnel, quotidien ou occasionnel, qui ne rentre pas dans les trois cas ci-dessus et qui est le plus fréquent. Ce ronflement peut apparaître en période de stress ou de tension. Le son est puissant et peut même atteindre 95 dB (le bruit d’un camion). Comme expliqué en médecine ce ronflement est dû à une obstruction des voies respiratoires par le voile du palais et par la langue (voir schéma ci-dessus). Cependant, pour l’étiopathie, le voile du palais et la langue reculent et obstruent en partie les voies respiratoires du fait de la contractions de petits muscles qui justement les tirent vers l’arrière (muscles génio-hyoïdien, palato-glosse, et stylo-glosse). Ces muscles sont normalement relâchés pendant la nuit, mais s’ils restent contractés pendant le sommeil ils vont provoquer un rétrécissement des voies respiratoires pouvant même aller jusqu’à l’apnée du sommeil. La cause de cette tension musculaire réside la majorité du temps dans un blocage au niveau des cervicales. Dans ce cas l’étiopathe effectue des techniques manuelles de détente des muscles contractés, et débloque les étages cervicaux responsables de la stimulation de ces muscles. Il faut en moyenne entre 4 et 6 séances pour une disparition complète des ronflements.
  • Les Ronflements par polype. Ce ronflement ressemble au ronflement par congestion nasale. Le polype ne sera la cause du ronflement et nécessitera donc une intervention chirurgicale uniquement dans le cas où sa taille gêne beaucoup l’écoulement de l’air, ou s’il se trouve à l’arrière des cavités nasales, sur le palais mou, et pousse donc mécaniquement le palais dans le fond de la gorge. Dans bien des cas, les polypes coexistent avec des ronflements typiques, ou de ronflements de congestion nasale ou d’hypertrophie des amygdales. Ils ne sont donc pas forcément la cause des ronflements.
  • Les Ronflements chez la femme enceinte, la personne en surpoids, et la personne âgée. Toutes les femmes enceintes, toutes les personnes âgées, et toutes les personnes en surpoids ne ronflent pas. Si effectivement l’accumulation de graisse sous la muqueuse du pharynx et du larynx peut réduire la taille des voies respiratoires, c’est typiquement dans les cas de prise de poids extrême. Les ronflements présents chez les femmes enceintes, les personnes en surpoids, les personnes âgées sont dans la majorité des cas des ronflements de congestion nasale ou des ronflements typiques.

 

Sauf cas extrêmes ou nécessitant une chirurgie, la majorité des ronflements se soignent très bien en étiopathie via des techniques manuelles ciblant la cause du ronflement, alors n’hésitez plus, prenez rendez-vous.

Votre étiopathe, Roméo PONTON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close